216 Chasser le jour

La tête encombrée
comme le grenier d’un vieillard…
Pouvoir tout brader !

~~~

J’ai peur que la nuit
nous prenne pour n’importe qui,
que ce jour nous chasse.

~~~

Feng-sui de faussaire :
J’admirais le faux gazon
pour sa pureté.

~~~

Ô, jai mata dee
sa, ri, ga, ma, pa, da, ni
Haïku en Hindi.

~~~

Je cherchais un chemin
qui aurait la largeur
de notre immensité.

~~~

Déguster le temps…
Le faire rouler sur la langue…
Puis tout recracher.

~~~

Escaliers de lave,
coulées couleur de lézard,
courant vers la mer.

~~~

L’averse est de sortie,
en fourreau de vipère
parfumée aux prairies.

~~~

Sésame, referme-toi
repose nos yeux de sable
et garde tes breloques

~~~

Après mûr examen,
j’ai demandé asile
à la simplicité.

~~~

« Le désert n’ayant pas donné de concurrent au sable, grande est la paix du désert. »
(Henri Michaux)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.