223 Plus vraie vers le soir

Inspirer profond
pour attraper une ombre,
retenir l’automne.

~~~

Le cœur plus lourd que l’eau
je respire pourtant sous la mer.
Romances de requins.

~~~

Comment t’embrasser
si l’hiver te mord les joues,
si la pluie t’efface ?

~~~

Nous tremblons de terre
Séduits par les incendies
La mer nous échappe

~~~

Moitié enterré,
arrosé par tes larmes,
quand même je poussais.

~~~

Tu existes aussi,
moins réelle que l’aurore,
plus vraie vers le soir.

~~~

Cet enfant-soleil
voudrait nous mordre la peau
au sortir de l’œuf

~~~

La méditation
peut attendre encore un peu :
Ta peau en été…

~~~

Sans doute mes silences
donnent la messe dans le sable.
Au service des cieux.

~~~

Une fleur pour l’occasion.
Une oraison pour la lancer
dans l’air qui nous ignore.

~~~

« Le mot empêche le silence de parler. »
(Ionesco)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.